Retour sur le WISG 2017, rencontre de la recherche et de la sécurité

La semaine dernière s’est tenu le WISG 2017 (Workshop Interdisciplinaire sur la Sécurité Globale) à Paris. Le WISG est le rendez-vous annuel des acteurs de la recherche et de la sécurité. C’est la première fois que cet évènement, organisé par l’Agence nationale de la recherche (ANR), a lieu dans la capitale. Auparavant, il était accueilli par l’Université de technologie de Troyes (UTT) dans l’Aube. C’est donc au sein des murs de l’Université Pierre et Marie Curie que je me suis rendu pour y assister.

Workshop Interdisciplinaire sur la Sécurité Globale 2017
De nombreux sujets scientifiques liés à la sécurité sont abordés au cours du WISG. Je vous laisse découvrir le programme 2017 qui est disponible à cette adresse : www.wisg.fr/programme.html. Je me suis focalisé sur les sujets ayant traits aux techniques d’enquêtes numériques.

Sécurité, réponses individuelles et collectives face à la cybercriminalité

Mon choix s’est donc porté sur la table ronde « Sécurité, réponses individuelles et collectives face à la cybercriminalité » qui m’a permis de me remettre à jour de l’actualité.

Corinne Thiérache, avocat au barreau de Paris qui intervient notamment en droit des technologies de la communication et de l’information, a évoqué les conclusions du rapport de réflexion juridique sur le code pénal élaborer par les associations Cyberlex (Association du Droit et des Nouvelles Technologies – www.cyberlex.org ) et le CECyF (Centre Expert contre la Cybercriminalité Français – www.cecyf.fr). Elle nous a également appris qu’une deuxième réflexion venait d’être lancée sur le Code de procédure pénal (CPP) et les Techniques d’enquêtes numériques (TEN). Ce nouveau rapport sera dévoilé lors du Forum international de la Cybersécurité 2018 à Lille.

La surveillance des communications après Snowden, le projet UTIC

En marge des conférences, j’ai pu découvrir plusieurs projets de recherche dont un, mené par le Centre de recherches internationales de SciencesPo (CERI), et portant sur les usages des technologies liées à l’interception des communications (UTIC). Vous pouvez trouver la page du projet ici : Projet UTIC.

Le premier livrable sur les capacités d’interception et surveillance est d’ores et déjà disponible. Je vous livre tel quel le poster du projet :

Usages des technologies liées à l'interception des communications (UTIC)